Google a annoncé lundi sur son blog officiel qu’il passait à la vitesse supérieure pour son système de paiement sans contact Google WalletDe quoi concurrencer la plateforme Apple Pay ?

Cela faisait déjà quelques temps que le géant américain semblait s’intéresser aux solutions de paiement sans contact embarquées sur téléphone portable. Créé en 2011, le portefeuille électronique Google Wallet n’avait cependant pas fait d’étincelles et peinait encore à trouver son public.

Google Wallet revient des morts avec la technologie SoftCard

Google a su trouver la solution pour s’inviter directement sur le portable des internautes : un partenariat avec les trois opérateurs de téléphonie américains AT&T, Verizon et T-Mobile ainsi que leur système de paiement SoftCard. Est au programme de ce partenariat, l’installation du système de paiement Google Wallet sur tous les smartphones Android vendus par ces opérateurs.

De quoi donner un coup de fouet à cette solution de paiement sans contact qui, pour l’instant, ne fait pas le poids face à Apple Pay, un système similaire développé pour les smartphones Apple. Mais avec 85% de part de marché, les portables Android peuvent réellement changer la donne pour Google et son portefeuille électronique.

Utilisant le technologie « Tap and Pay », Google Wallet offre une solution simple de paiement sans contact mais aussi des services comme le stockage de cartes de paiement et de fidélité. Il devra cependant aussi se mesurer aussi à d’autres systèmes de paiement sur Android, comme LoopPay, développé actuellement par Samsung. En jeu ? Le budget exponentiel du paiement mobile : 3,5 milliards de dollars en 2014 uniquement aux États-Unis.