Nous évoquions, la semaine dernière, plusieurs actions de piratage informatique. La chaîne HBO, responsable de nombreuses séries, venaient en effet de subir une attaque. Cette semaine aura apporté de nouvelles informations et l’affaire s’éclaircit de plus en plus.

Mr Smith : le groupe responsable de cette attaque

Difficile d’en savoir plus sur ce supposé collectif de hackers. Ce qui est sûr, néanmoins, c’est qu’ils ne plaisantaient pas. Il est déjà possible de trouver sur la toile les scripts de cinq épisodes de la série phare Game of Thrones, dont un inédit. La chaîne HBO est restée muette sur ce point, mais la réponse sera dévoilé dans quelques jours… Au prochain épisode officiel de la série.

Autre annonce importante, c’est un mois complet d’e-mails d’un haut responsable de la chaîne qui se retrouve aussi dans les mains des hackers. Si HBO travaille en collaboration avec une entreprise de cybersécurité et avec le FBI, faisant tout pour rassurer son public, les nouveaux épisodes de Ballers et de Room 104 sont déjà disponibles sur internet. Les pirates auraient même publié sur le site Reddit le quatrième épisode de la saison 7 de Game of Thrones bien avant sa sortie. Ils l’auront ensuite retiré, pour laisser la surprise aux fans.

Une rançon des plus conséquentes pour garder le silence

Les hackers se seraient directement adressés à Richard Pepler, le PDG de HBO afin de réclamer une rançon qui s’élèverait à six mois de salaire. Le groupe toucherait entre 12 et 15 millions de dollars par an avec les différentes actions de piratage. Ils estiment ainsi toucher un minimum de 6 millions de dollars pour ne pas publier la suite des événements des différentes séries signées HBO, ou les données personnelles récupérées pendant le processus. Avec 1,5 téraoctets de données entre leurs mains, l’action est prise très au sérieux. Le groupe a mentionné vouloir être payé directement en bitcoins, sous trois jours. Il ne reste qu’à attendre le verdict.

Le bitcoin, qu’est-ce que c’est exactement ?

Difficile d’expliquer simplement et rapidement ce qu’est cette monnaie. Créé en 2009 par un certain Satoshi Nakamoto (il est fort probable que cela ne soit qu’un pseudo), le bitcoin est une monnaie virtuelle universelle. Elle est complètement autonome, ce qui lui permet de traiter des transactions sans passer par une banque ou un autre organisme.

Il y a quelques années encore, personne  n’était tenu d’accepter un payement en bitcoin. La monnaie avait même la mauvaise réputation de n’être utilisée que sur le deepweb pour des transactions douteuses. Cependant, de nos jours, elle s’est démocratisée. En quelques années, un bitcoin est passé d’une valeur de quelques euros à bien plus de 2000 en août 2017.

L’avantage clé de cette monnaie, c’est évidemment de pouvoir effectuer des transactions sans aucun intermédiaire. Les délais sont un peu plus longs, mais le jeu en vaut la chandelle. Si le bitcoin a longtemps régulé le marché noir sur internet ou les actions de rançonnage, c’est surtout parce que les transactions sont tout à fait anonymes. Si cette monnaie se démocratise de plus en plus, elle n’est pas la seule disponible. Les connaisseurs ont déjà un œil sur de nombreuses monnaies, qu’ils espèrent un jour voir grimper aussi haut que le bitcoin.