Google a annoncé une bonne nouvelle pour les utilisateurs de smartphones, la réduction de la fréquence des clics accidentels sur ses publicités. Les internautes ont tous déjà cliqué au moins une fois sans le faire exprès sur une publicité affichée sur smartphone. Pour éviter de gêner la navigation des utilisateurs, Google souhaite mettre en place des nouvelles technologies afin de mieux contrôler les clics sur ses bannières publicitaires.

Les clics accidentels : une évolution constante

D’après une étude révélant que plus de 50% des clics sur les publicités seraient accidentels, Google a décidé de réagir en instaurant des améliorations de méthode de calcul du volume de clics. Il s’agit d’empêcher l’énervement et la frustration des utilisateurs, mais également de rassurer les annonceurs qui ont commandé les publicités.

Dans l’objectif de comptabiliser les « bons » clics et d’améliorer la qualité de ses publicités, Google a décidé de bloquer les clics des bannières publicitaires sous certaines conditions :

  • Les clics sur les bordures des images publicitaires ne seront plus pris en considération. Selon Google, la majorité des clics survenus aux extrémités de l’image sont considérés comme accidentels. Pour avoir accès à la publicité, l’utilisateur devra donc cliquer sur la partie centrale de celle-ci.
  • Les icônes des applications ne seront désormais plus cliquables. Google a précisé qu’uniquement les clics sur le bouton « Installer » pourront renvoyer vers la « boutique » des applications.
  • La dernière amélioration de Google consiste à rendre cliquables ses publicités uniquement pendant une courte période. Les utilisateurs pourront ainsi cliquer sur la publicité après quelques secondes d’affichage.

Les améliorations sont certes appréciées par les utilisateurs mais moins bien tolérées par les annonceurs. Pourtant, Google a précisé que suite à la mise en place progressive des améliorations, les résultats sont au rendez-vous. Le taux moyen de conversion a augmenté de 15% depuis la mise en place des changements. Les clics accidentels évités vont permettre aux annonceurs de rendre leurs publicités plus efficaces en économisant l’argent perdu.

Clics accidentels

turtix / Shutterstock.com