Zoom sur Atlas, le robot humanoïde de Google

Boston Dynamics, société de robotique propriété de Google, a récemment publié les dernières images et notamment une vidéo particulière de son robot humanoïde nommé Atlas. Elle révèle les récentes avancées du programme robotique et les progrès obtenus de la machine. La vidéo en question soulève toutefois bien des interrogations et partagent les internautes.

La robotique, un sujet qui divise

L’avancée de la robotique ne laisse personne indifférent, bien au contraire. Les internautes sont mélangés entre des sentiments d’empathie, d’admiration et de peur.

Les antis-robots craignent le potentiel soulèvement des machines, et à l’inverse, les pro-robots soulèvent les dernières prouesses technologies avec des robots toujours plus perfectionnés, « intelligents » et presque « vivants ».

Les caractéristiques techniques d’Atlas

Le robot Atlas possède les dimensions moyennes d’un adulte de sexe masculin, soit 1m80 pour 82 kilogrammes. Le plus fascinant reste l’absence de câble d’alimentation. Atlas peut donc se déplacer en toute liberté, alimenté via des batteries électriques et par un système hydraulique.

[meo_quote_parallax quote= »Le progrès robotique est définitivement en marche. » media_id=2301 padding=120 color= »#fff » margin_top= »0″ margin_bottom= »0″][/meo_quote_parallax]

Une vidéo qui fait débat

Sur la vidéo, on peut y voir les aventures et les mésaventures du robot qui part en balade dans la forêt, évitant au passage les chutes dans la neige, ouvre des portes, soulève des cartons, les empile sur des étagères et chose plus impressionnante encore, se défend contre les agressions de ses concepteurs humains. A la fois étonnant et terrifiant, le robot Atlas se relève à chaque coup avec une facilité déconcertante.

C’est précisément cette scène qui a choqué les internautes du monde entier. Atlas se fait notamment pousser et projeter par terre par une crosse de hockey. Les internautes à la fois surpris, curieux et bouleversés ont pris la défense du robot et expriment également leur peur contre une rébellion des machines face à ces traitements.

La peur des robots a toujours existé dans la culture populaire, engendrée par une éventuelle intelligence accrue que l’homme ne pourrait comprendre. Jusqu’à présent, rien ne laisse penser à un soulèvement possible des robots. Le progrès robotique est définitivement en marche.

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest