Le web fête ses 30 ans !

web-1738168_1920

C’est le 12 mars 1989 que le World Wide Web a été créé, précisément au CERN à Genève. L’idée était à la base de proposer un échange d’informations libre et gratuit. Les inventeurs de cette technologie ne se doutaient sûrement pas que, 30 ans plus tard, plus de 4 milliards de personnes utiliseraient le web de manière quotidienne. Retour sur l’invention dont on aurait aujourd’hui du mal à se passer.

Du web d’il y a 30 ans …

Le World Wide Web, appelé en français « la toile d’araignée à l’échelle mondiale », a véritablement révolutionné notre manière de communiquer. Créé par Tim Berners-Lee, chercheur et informaticien britannique, le web devait permettre aux scientifiques travaillant dans les universités du monde entier de communiquer entre eux et de s’échanger les informations instantanément.

Ce n’est qu’en 1990, un an après la création du World Wide Web, que le premier site a été mis en ligne dans le domaine public. Il est bien différent de ce que l’on peut retrouver aujourd’hui … L’évolution a été rapide et presque incontrôlable, comme le signale Jean-François Groff, qui a travaillé aux côtés de Tim Berners-Lee :  » […] nous n’avions peut-être pas mesuré tout l’impact que notre création allait avoir sur notre société, sur le monde entier. »

… Au web d’aujourd’hui !

Très rapidement après sa création, le web a vu de nombreux sites marchands prendre la place des premiers sites web, destinés à partager de l’information. Si le but était de connecter les personnes disposant de savoir entre elles, et ce à travers le monde, on peut dire que l’objectif a été atteint. Le nombre d’internautes utilisant le web a véritablement explosé, passant de 147 millions à 4.2 milliards entre 1998 et 2018*.

Le nombre de sites web est lui aussi en constante augmentation. On le remarque notamment lorsque l’on fait une simple recherche sur Google « 30 ans web », par exemple. Le moteur de recherche trouve alors pas moins de 679 000 000 résultats uniquement sur le sujet. L’importance d’avoir un site web de qualité, bien construit et bien référencé prends donc tout son sens parmi la quantité d’informations que l’on peut aujourd’hui retrouver sur la toile.

*Source : https://www.ledauphine.com/france-monde/2019/03/12/le-web-des-promesses-a-la-desillusion

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest