Les débats qui courent sur l’iPhone X bien avant sa sortie

snapchat-face-id

Bien que l’iPhone X soit déjà, comme ses nombreux prédécesseurs, sujet à des rumeurs et à des scandales (notamment vis-à-vis de son prix), c’est un nouvel élément qui fait débat : Face ID, le système clé de ce nouveau modèle.

Petit rappel sur Face ID et son utilisation

Ce système permet aux utilisateurs d’un iPhone X de le déverrouiller sans avoir à passer par l’utilisation d’un mot de passe ou encore par vos empreintes digitales. Une bonne manière de passer à l’époque digitale.

Bien que la présentation du produit ne sembla pas très concluante pendant la Keynote, ce système se veut le plus moderne possible. Ce qui est important ici, c’est que Face ID soulève de nombreuses questions. A peine l’iPhone X fut-il dévoilé, que déjà certains membres de la commission de la vie privée et des technologies (aux USA) veulent plus d’informations sur cette dernière.

Qu’est-ce qui est reproché exactement Face ID ?

Le problème avec ce système, c’est l’impact sur la vie privée. Du moins, c’est ce que de nombreuses personnes pensent de plus en plus vis-à-vis de la marque à la pomme et de son nouveau modèle. Le sénateur américain Al Franken a cherché à recevoir plus d’informations sur ce système. La biométrie faciale n’est pas si simple que ça…

La crainte la plus importante concerne les données récupérables et surtout si ce système est véritablement sécurisé. Peut-on simplement hacker le système en présentant une photo face à la caméra ou même en portant un masque ? Un autre détail concernant la possible discrimination raciale ou de sexe est sujet à de vives discussions. Enfin, ce sont les dires de Tim Cook qui viennent porter un coup fatal à cette affaire… D’où proviennent les milliards de scans dont ce dernier a parlé pendant la keynote ? Surtout, toutes ces données… Où seront-elles stockées ?

Quelques éléments d’explication avant une réponse officielle

Ce qui est déjà certain, c’est que les données de Face ID sont stockées directement sur le téléphone. Vous ne risquez pas de voir sur internet un ensemble de toutes les informations collectées. De plus, cela signifie aussi qu’Apple ne pourra pas revendre ces données par la suite. Pour ce qui est du reste, il faudra attendre une sortie officielle et des tests plus poussées.

Enfin, l’inquiétude concernant la sécurité de ces téléphones est grandissante. Il suffirait donc de passer l’iPhone devant le visage de son propriétaire pour le déverrouiller. Est-ce vraiment ça, la sécurité au XXIème siècle ? Difficile de se prononcer exactement avant une réponse de Tim Cook ou les premières expériences des utilisateurs.

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Pinterest