Grande puissance mondiale, Google est connue pour son moteur de recherche numéro un mais la société de la Silicon Valley est également une entreprise portée sur la haute technologie, sans cesse en train de développer de nouveaux produits et de nouveaux services nécessitant des études, des ressources et des recherches multiples.

C’est pourquoi, à l’image d’Apple, Google achète régulièrement de nouvelles entreprises pour en tirer des innovations toujours plus poussées. C’est le cas de Google DeepMind, une société dédiée à l’intelligence artificielle et au deep learning (apprentissage en profondeur).

Qu’est-ce que le deep learning ?

ai

DeepMind a été créée en 2010 par Demis Hassabis, un neuroscientifique à l’origine de nombreux jeux vidéos, Mustafa Suleyman et Shane Legg, chercheur en mathématiques et a été rachetée en 2014 par Google.

DeepMind utilise des techniques de deep learning, un ensemble de techniques informatiques utilisant des données brutes pour apprendre sans supervision humaine. Un système de connaissances qui apprend par lui-même à partir d’éléments, s’auto-cultivant. Il s’inspire également de la neurobiologie pour trouver des éléments informatiques permettant à un réseau de neurones artificiels d’apprendre sur le modèle du cerveau humain.

Présenter une intelligence artificielle capable d’apprendre à jouer à sept jeux différents sur Atari 2600 (Pong, Breakout, Space Invaders, Seaquest, Beamrider, Enduro, et Q*bert) serait la raison pour laquelle Google a voulu racheter DeepMind.

En achetant une entreprise qui traite essentiellement de l’intelligence artificielle, Google souhaite renforcer ses données sur le sujet afin de repousser toujours plus loin les limites.

En développant ses notions de deep learning, Google cherche à mieux comprendre et anticiper le comportement des internautes.

Le deep learning au service de Google avec Google DeepMind

Le deep learning a vu le jour dans les années 70 et les premiers résultats ont été l’amélioration des algorithmes et de la puissance de calcul des ordinateurs.

Depuis, grâce à une équipe dédiée, Google met en place diverses fonctionnalités et applications qui peuvent sembler évidentes mais qui demandent de la réflexion et une puissance technologique très élevée.

Ainsi l’étiquetage de photos sur Google+ ou encore la reconnaissance vocale sur les smartphones Androïd, qui font partie intégrantes de notre quotidien, résultent du deep learning.

L’homme contre la machine avec AlphaGo

alphago

AlphaGo est un programme informatique créé par Google, capable de jouer au jeu de go.

Le jeu de go est un jeu de plateau originaire de Chine. Deux adversaires s’affrontent en plaçant, à tour de rôle, des pierres (noires pour l’un, blanches pour l’autre) sur une planche quadrillée dans le but de créer des territoires tout en contrôlant le plan de jeu et donc en anticipant les mouvements de l’autre joueur. En encerclant des pierres celles-ci deviennent des prisonniers, le gagnant est celui qui additionne le plus de territoires et de prisonniers.

Des règles simples mais une mise en pratique qui demande de la réflexion, de la rapidité et surtout une capacité à anticiper et à devancer l’autre.

Après de nombreux entraînements avec des humains comme des ordinateurs, AlphaGo est confronté à un joueur professionnel de go et devient le premier programme à battre un joueur professionnel en octobre 2015. Puis il bat Lee Sedol, l’un des meilleurs joueurs mondiaux, en mars 2016. Il obtient ainsi la 4ème place au classement mondial de go.

De plus, sur 500 parties jouées, AlphaGo n’en a perdu qu’une.

De part un grand nombre de combinaisons possibles, programmer un joueur de go est difficile et prouve ainsi les grandes capacités de l’intelligence artificielle.

L’intelligence artificielle ne résulte donc plus de la science-fiction mais s’intègre à notre quotidien, chaque jour un peu plus, permettant de continuer à innover et à faire évoluer notre société.

Ressources : Geek.com, Talkandroid.com